Accueil | Chaudières fioul | Chaudières gaz | Solaire | Pompes à chaleur | Sanitaire | Contact | Crédits d'Impôt et aides financières


Pompes à chaleur VITOCAL 300

Les pompes à chaleur respectent l'environnement

Les réserves de combustibles fossiles comme le gaz naturel et le pétrole sont limitées. La conscience écologique se développe et nous nous efforçons désormais d’utiliser les énergies renouvelables pour produire de la chaleur. Sur le plan politique aussi, les efforts ne manquent pas pour ménager les réserves d’énergies fossiles. Outre la durée limitée des réserves, la protection climatique joue un rôle important. En effet, la réduction des émissions de CO² et des autres gaz à effet de serre doit devenir une priorité si l’on veut réduire les risques menaçants des changements climatiques Tous ces arguments plaident en faveur de l’emploi des énergies renouvelables. La pompe à chaleur est une solution de chauffage et de production d’eau chaude particulièrement efficace en matière énergétique.

Les domaines d'utilisations de la pompe à chaleur

Les pompes à chaleur peuvent alimenter en chaleur tous les types de bâtiments: maisons individuelles, immeubles collectifs, tant dans le neuf que dans la rénovation. La pompe à chaleur s’impose dans le cas des maisons à basse consommation d’énergie. Comme pour les générateurs de chaleur classiques, il existe des pompes à chaleur pour presque toutes les utilisations.

PAC SOL / EAU

Le sol est un bon accumulateur de chaleur puisque les températures qui y règnent tout au long de l’année sont relativement constantes: de 7 à 13°C à 2m de profondeur. Des capteurs enterrés horizontaux ou des géosondes véhiculent la chaleur emmagasiée à l’aide d’un mélange d’eau et d’antigel (eau glycolée) vers l’évaporateur de la pompe à chaleur eau glycolée/ eau (eau glycolée dans le circuit pri- maire, eau dans le circuit secondaire chauffage)

PAC EAU / EAU

L’eau emmagasine elle aussi trés bien la chaleur du soleil. Même au coeur de l’hiver, la nappe phréatique maintient une température constante de 7 à 12°C. L’eau est puisée par un puits de captage et dirigée vers l’évaporateur de la pompe à chaleur eau/eau. Puis l’eau refroidie est évacuée par un puits de rejet. La qualité de l’eau devra respecter les valeurs limitent du fabricant de la pompe à chaleur. Un échangeur de chaleur intermédiaire est recommandé, en règle générale à cause des variations de la qualité de l’eau, en effet, les échangeurs de chaleur à plaques haut rende- ment intégrés à la pompe à chaleur sont sensibles aux variations de la qualité de l’eau.

PAC AIR / EAU

L’air extérieur est la source de chaleur la plus facile à exploiter. Il est aspiré par une gaine, refroidi dans l’évaporateur de la pompe à chaleur puis rejeté vers l’extérieur Une pompe air/eau moderne peut encore fournir du chauffage même à une température d’air extérieur de moins 20°C. Toutefois, elle n’est plus en mesure, même si son dimensionnement a été optimisé, de couvrir la totalité des besoins calorifiques du chauffage à ces températures extérieures aussi basses. Un système chauffant électrique implanté dans le réservoir tampon fera, lorsqu’il fait trés froid, monter à la consigne de température de départ l’eau préchauffée par la pompe à chaleur.